Contact

Association Mange-Livres
Lieu-dit Barrau

47400 Grateloup
 
mangelivres@orange.fr

Nos enfants... Ah ! Ernesto 

Marguerite Duras a mené des entretiens avec des enfants. Elle leur donnait la parole. Elle les interrogeait sur la façon dont ils percevaient le monde, le futur, sur leur lien à la télévision et les livres. Ce « travail » qu’elle menait peut être mis en relation avec le seul album qu’elle a écrit, Ah Ernesto !, qui fut publié par Harlin Quist en 1971 et réédité par Thierry Magnier en 2003. Suite à cet album, elle a écrit et réalisé le film Les Enfants (1985) puis est sorti en 1990, La Pluie d’été, chez POL.

 

Ces trois œuvres sont liées par le même personnage, Ernesto. Ernesto est l’aîné d’une famille nombreuse qui vit de l’aide sociale, à Ivry. La mère, immigrée russe et le père originaire de la Plaine du Pô en Italie, ne travaillent pas et élèvent leurs enfants comme des herbes folles et sauvages, livrés à eux mêmes, mais non sans amour. Quand se pose la question de scolariser Ernesto – qui est déjà grand-, ils l’envoient à l’école sans trop savoir comment cela doit se faire mais dans le souci que leurs enfants soient éduqués et instruits, par devoir de parents, parce que c’est ainsi que les choses doivent être. Ernesto est un enfant dont nous ne connaissons pas l’âge et qui lorsqu’il fait l’expérience de l’école, revient de celle-ci quelques jours à peine après y être entré en disant à sa mère : « l’école, je n’y retournerai pas car on m’y apprend des choses que je ne sais pas. »

 

Partant de cette phrase porteuse de sens et d’interrogations et en connexion avec les entretiens que menait Marguerite Duras avec les enfants et où elle les interrogeait sur leur lien au monde, Lucie Braud tire le fil qui existe entre Ernesto et la parole que Marguerite Duras donnait aux enfants. En reprenant le principe de ces entretiens et en les enrichissant de problématiques actuelles (notamment l’accès à la culture et à l’information via internet), Lucie Braud a bâti la trame d’un questionnaire pour interroger les enfants sur leur vision du monde, leur lien au cinéma, à la télévision, à internet, au livre et à l’école.

Avec ce questionnaire, elle mène des entretiens avec les enfants de l'école de Grateloup.

Lauranne Quentric assiste aux entretiens lors desquels elle réalise un portrait « réaliste » de l’enfant. Ensuite, elle réalisera à partir des entretiens audio un portrait « symbolique » de l’enfant.

Une exposition mêlant les entretiens audio (avec points d’écoute) et retranscrits, et les images réalisées par Lauranne Quentric sera présentée au 15ème salon.