Contact

Association Mange-Livres
Lieu-dit Barrau

47400 Grateloup
 
mangelivres@orange.fr

La vitamine P. La poésie, pourquoi, pour qui, comment?

Avons-nous vraiment besoin des poètes et de la poésie? A cette question qu'on ne prend même pas le temps de se poser, Jean-Pierre Siméon répond par un
"oui!" enthousiaste et argumenté. Pour contrer l'apathie de nos consciences et aiguiser l'esprit de résistance, pour donner du souffle à nos émotions et nous affranchir des carcans de la langue, il nous montre qu'il est urgent de nous doper à la vitamine P-oésie ! Mais comment aborder un poème? Comment accepter de ne pas tout y comprendre? Et pourquoi est-il décisif d'inviter les enfants, dès le plus jeune âge, à cette stimulante fréquentation? L'auteur nous fait partager son expérience et ses convictions en proposant des pistes d'actions concrètes à l'école ou au sein de la famille pour qu'on ne prive pas les enfants de cette rencontre avec le poème. Et pour qu'on place délibérément la poésie au cœur dur projet éducatif, comme la source de toutes nos libertés.

Pour la jeunesse

Ici - Cheyne éditeur, coll. « Poèmes pour grandir », 2009

Poèmes pour crier sa révolte contre les injustices faites aux hommes, aux étrangers, aux SDF, aux vieux, mais aussi poèmes pour rêver, pour s'émouvoir, pour s'ouvrir au monde et aux autres.

 

Ceci est un poème qui guérit les poissons - Rue du monde, coll. « Couleur carré », 2005 avec Olivier Tallec (Illustrations)

Quand la solution pour sortir un poisson de l'ennui est un poème, Arthur reste perplexe. C'est quoi un poème ? Quelqu'un pourrait-il lui expliquer ?

Aïe ! Un poète - Seuil Jeunesse, coll. « Seuil-Crapule », 2003 avec Nicole Claveloux , Henri Galeron et Tina Mercié pour les illustrations

Sur la poésie et les poètes… une lettre adressée à un correspondant imaginaire et au-delà, à tous ceux que la poésie rebute, laisse indifférents, ou intimide. Jean-Pierre Siméon raconte une poésie vivante et familière, parce que les poètes sont des gens comme nous, qui parlent de choses banales et sérieuses ; il revendique le droit à la lenteur et nous convainc que la poésie, qui est un langage à part, sert, non pas à embellir la vie, mais à nous la montrer telle qu’elle est, et peut nous aider à mieux comprendre nos propres émotions.



Sans frontières fixes - Cheyne éditeur, coll. « Poèmes pour grandir », 2001,

De la banlieue à Auschwitz, des poèmes intenses autour du thème de l'étranger et du déracinement : un autre regard sur le monde, afin que tout lecteur puisse aussi devenir homme sans frontière, avec des interrogations qui dépassent tout horizons.

 

Un homme sans manteau - Cheyne éditeur, coll. « Poèmes pour grandir », 2000

 



La Mouche qui lit - Rue du Monde, coll. « Pas Comme les Autres », 1998, avec
Isabelle Simon (Illustrations)

Une mouche vole de livre en livre et nous fait découvrir quatorze genres littéraires différents.

 

Contes et légendes d'Auvergne - Nathan Jeunesse, coll. « Contes et légendes », 1996

 

L'étrange, curieuse, bizarre, étonnante, stupéfiante, inquiétante, fabuleuse et véridique histoire de Népomucène, d'Iphigénie et du poivron flottant - Atelier Poisson Soluble, 1995 avec Anne Siméon, Stéphane Queyriaux et Frédéric Siméon

 

La nuit respire - Cheyne éditeur, coll. « Poèmes pour grandir », 1987

 

À l'aube du buisson - Cheyne éditeur, coll. « Poèmes pour grandir », 1985

Articles et conférences sur la poésie par Jean-Pierre Siméon : www.printempsdespoetes.com